Problèmes rencontrés avec votre fournisseur actuel ou envie de faire des économies : savez-vous que vous pouvez à tout moment changer de fournisseur d’énergie ? En effet, depuis une dizaine années, le secteur de l’énergie s’est ouvert à la concurrence, avec pour conséquence l’arrivée sur le marché de nombreuses nouvelles entreprises qui proposent des offres et services très attractifs. L’apparition de ces fournisseurs alternatifs qui concurrencent les géants historiques comme EDF et ENGIE a nettement changé la donne. L’accès à l’énergie n’est ainsi plus subordonné à des tarifs réglementés, et vous avez la liberté de changer votre fournisseur si ses services ne conviennent pas. Peut-être avez-vous déjà pensé à changer votre fournisseur d’électricité et/ou de gaz naturel ? Alors, découvrez dans cet article les démarches à effectuer pour passer d’un fournisseur d’énergie à un autre.

Pourquoi changer votre fournisseur d’énergie ?

Aucun client ne décide de changer de fournisseur rien que pour le plaisir de le faire. Peut-être vous interrogez-vous sur le bénéfice que vous pourrez tirer d’un changement de fournisseur… La plupart des utilisateurs franchissent le pas pour une simple et bonne raison : la possibilité de faire des économies sur leur facture de gaz ou d’électricité.

Passer d’un fournisseur d’énergie classique à un fournisseur alternatif peut être un excellent moyen de réduire vos charges, car ils proposent généralement des tarifs très avantageux, avec parfois la possibilité de bénéficier d’un tarif bloqué sur plusieurs années.

La majorité de ces fournisseurs proposent des tarifs fixés en fonction des tarifs réglementés (par exemple, le « tarif bleu » d’EDF pour l’électricité). Mais, ces fournisseurs ne s’arrêtent pas là ! Ils proposent bien souvent aux consommateurs des réductions pouvant atteindre 15 % comparées aux tarifs des opérateurs historiques. Ce qui veut dire que changer son fournisseur peut générer en moyenne 200 à 250 € d’économie chaque année, selon le niveau de consommation, le type de logement et la composition du ménage. Comparativement aux prix de base d’EDF pour un ménage de 100 m², ce gain constitue un avantage vraiment énorme.

En plus des avantages économiques, le changement de votre fournisseur d’énergie peut vous permettre d’avoir accès à une énergie plus verte. Par exemple, l’offre Astucio Planète propose d’avoir accès à une électricité 100 % verte et à une offre de gaz compensée carbone ; une raison de plus de s’intéresser aux fournisseurs alternatifs !

Quelles sont les démarches à effectuer pour changer de fournisseur d’énergie ?

Pour ne pas succomber aux sirènes des offres trop alléchantes pour être vraies, vous avez tout intérêt à bien vous familiariser avec les offres et les démarches à effectuer pour changer votre fournisseur d’énergie. C’est en fait très simple et très pratique. Il vous revient alors, avant toute chose, de procéder à quelques opérations importantes.

La comparaison des offres

Cette première phase s’apparente à un travail personnel qui requiert précision et attention. Ces offres sont régies par les lois et doivent comporter diverses mentions qu’il faut vérifier, quel que soit son canal de diffusion (Internet, téléphone, courrier, etc.).

Vous devez tout particulièrement être attentif aux points qui sont source de conflits réguliers tels que :

  • la grille tarifaire des offres et services ;
  • les modalités d’évolution de ces prix ;
  • les conditions d’envoi des factures ;
  • les méthodes de paiement proposées (chèque, paiement en ligne, prélèvement…) ;
  • les modalités pour mettre en jeu la responsabilité (implication) contractuelle du vendeur d’énergie ;
  • les conditions ainsi que les méthodes d’annulation du contrat ;
  • les mesures de remboursement ou de dédommagement au cas où il y aurait erreur dans la facturation ou en cas d’émission maladroite des factures.

Si vous souhaitez choisir un même fournisseur pour le gaz et l’électricité, tâchez d’obtenir des détails sur le prix de chaque énergie séparément. Assurez-vous aussi que les tarifs sont bien indiqués en TTC.

En outre, il est également indispensable de rester vigilant quant à la qualité du service client. Le coût d’envoi des factures de même que la qualité de l’espace client en ligne sont des critères à passer au peigne fin. N’hésitez pas à consulter les avis sur le fournisseur, en passant directement sur le site, mais aussi par des sites comme Avis-vérifiés, qui proposent des avis certifiés.

L’utilisation de comparateurs en ligne

Il y a toujours une confusion autour des offres de nouveaux concurrents d’EDF ou d’Engie, ce qui rend le choix du consommateur difficile. C’est pour tenter de corriger cela que le comparateur en ligne a été créé. Il affiche les offres d’énergie principales avec des renseignements objectifs accompagnés des arguments de vente des entreprises privées. Il vous permet d’identifier le fournisseur d’énergie le plus avantageux selon votre cas.

L’accomplissement des formalités

Une fois votre choix fixé, vous pouvez prendre contact avec le fournisseur d’énergie qui vous a le plus convaincu afin de définir à quelle date le changement aura lieu.

Pour établir votre nouveau contrat d’énergie, il aura besoin de bien identifier votre logement. Vous devrez donc lui fournir votre numéro de PDL (point de livraison) pour l’électricité et votre numéro de PCE (point de comptage et d’estimation) pour le gaz. Pour trouver ces références à 14 chiffres, consultez vos factures. Nous vous conseillons également de relever les chiffres de votre compteur et de les transmettre à votre nouveau fournisseur.

Vous recevrez votre contrat par courrier ou par e-mail. Certaines mentions sont impératives pour ce contrat. Il s’agit entre autres :

  • de la date d’effet ;
  • du délai de rétractation ;
  • des moyens mis à disposition du client pour mettre fin à son abonnement.

Voici les pièces que peut vous demander votre nouveau fournisseur :

  • l’adresse intégrale et explicite de l’appartement concerné ;
  • une facture récente de gaz ou d’électricité relative aux principaux renseignements liés au changement de contrat ;
  • le relevé du compteur à utiliser comme point de départ de votre prochaine facturation ;
  • un RIB (Relevé d’Identité bancaire) indispensable pour la mise en place du prélèvement si vous choisissez ce moyen de paiement.

La résiliation de l’ancien contrat

Nous rappelons une fois encore que vous n’avez pas besoin de résilier votre précédent contrat au risque d’entraîner des complications plutôt inutiles. Désormais, il revient à votre nouveau fournisseur de s’en occuper. La législation en vigueur l’oblige même à continuer de vous fournir l’énergie jusqu’à ce que le nouveau contrat prenne effet.     

Ce qu’il faut retenir des règles générales du processus de changement de votre fournisseur d’énergie

Pour bien mener vos démarches dans le cadre d’un changement de fournisseur d’énergie, vous devez retenir ce qui suit :

  • Ces démarches sont très simples et ne génèrent pas de frais de résiliation auprès de votre ancien fournisseur, à l’exception d’une facture de clôture soldant votre consommation ;
  • Ne perdez pas votre temps à vouloir effectuer d’éventuelles formalités de résiliation. L’annulation de l’ancien contrat de fourniture d’énergie est automatique au cours du changement proprement dit de votre fournisseur. Ici, tout se passe entre le nouveau et l’ancien fournisseur ;
  • Aucune intervention technique n’est obligatoire pour une quelconque modification des installations électriques et/ou gazières. En conséquence, pas de changement de compteur ni de coupure ! Aucun risque donc de vous retrouver sans énergie le soir ;
  • Retenez aussi que les fournitures de gaz et d’électricité ne sont pas associées à des engagements à durée déterminée. Vous pouvez donc changer de fournisseur quand et autant de fois que vous le voulez. Si vous changez d’avis, vous pourrez donc toujours revenir aux tarifs réglementés.

Voilà de façon globale les principes clés liés aux démarches à effectuer pour changer de fournisseur d’électricité ou de gaz.  

Les Français ont-ils franchi le pas ?

Répondre à cette question, c’est chercher à savoir si la majorité des consommateurs d’énergie a déjà tourné son regard vers les offres alternatives. Pour le moment, les géants EDF et ENGIE se taillent toujours la part du lion dans le secteur énergétique avec leur monopole sur plus de 80 % des ménages.

Il faut dire que, par manque de curiosité ou manque d’information, la moitié des Français ne connaît pas encore les fournisseurs alternatifs en dépit de l’ouverture à la concurrence du secteur en 2007 ! On estime à environ 7 millions le nombre de ménages abonnés à l’électricité à coût réduit chez les nouveaux fournisseurs. Et concernant le gaz, ENGIE s’est arrogé la plus grande part avec plus de 75 % des utilisateurs de gaz, ce qui représente environ trois (3) millions de ménages.

Il est à préciser que les consommateurs qui dépendent des « distributeurs non nationalisés », appelés Entreprises Locales de Distribution (ELD), n’ont parfois pas la possibilité de changer de fournisseur d’électricité. 5 % du territoire métropolitain est aujourd’hui concerné : pour en savoir plus, consultez le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire

Alors, devez-vous changer votre fournisseur d’énergie ?

Nous l’avons déjà mentionné : le changement de fournisseur d’énergie est une opération que méconnaît un (1) Français sur deux (2). Nombreux sont ceux d’entre eux qui hésitent encore à changer leur fournisseur à cause des appréhensions liées :

  • aux frais ;
  • à la nature des contrats ;
  • aux potentielles complications ;
  • à l’intervention technique;
  • et autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Please enter your name here