Optimisation de la sécurité, amélioration de l’isolation thermique et acoustique, apport de luminosité, diminution de la facture énergétique, etc. : nombreux sont les avantages que confère la rénovation de fenêtres. Par exemple, procéder au changement de fenêtres constitue une excellente solution pour apporter une touche esthétique à votre logement, et de ce fait, augmenter la valeur de votre bien. Cependant, l’installation de fenêtres doit être effectuée avec minutie pour un résultat optimal.
Nos experts vous donnent les étapes à suivre pour réussir votre projet.

Faites l’état des lieux de vos anciennes fenêtres

Avant de vous lancer dans les travaux, pensez à faire l’état des lieux de vos fenêtres. Cela vous permettra de déterminer le type de rénovation requis. Pour ce faire, il faudra vérifier l’étanchéité de vos fenêtres à l’air, à l’humidité et au bruit. Pour y arriver, les réponses aux questions ci-dessous vous aideront énormément :

  • Vos fenêtres sont-elles vétustes (âgées plus de quinze ans) ?
  • Rencontrez-vous des soucis pour les ouvrir et les fermer ?
  • Sentez-vous passer de l’air lorsque vous êtes à proximité de vos fenêtres ?
  • Y a-t-il des traces de condensation ou d’humidité sur l’allège (le mur se trouvant en dessous des fenêtres) ?
  • Les bruits de la ville vous parviennent-ils bien que vos fenêtres soient fermées ?

Si les réponses à ces interrogations sont positives, alors vous devez impérativement changer les fenêtres de votre logement. Selon les cas, une rénovation totale ou une rénovation partielle peut s’imposer.

nn

Déterminez votre budget

Sachez que l’évaluation du budget pour les travaux de changement de fenêtres n’est pas aisée. En réalité, de nombreux paramètres doivent être pris en compte, à commencer par le coût de la main d’œuvre. Ce dernier inclut le prix de dépose de l’ancienne menuiserie (il se situe en moyenne entre 50 et 100 € par fenêtre) et celui de pose de la fenêtre neuve (il se situe entre 150 et 200 €, hors fourniture).

Outre le coût de pose et de dépose, il faudra bien entendu inclure le coût d’une fenêtre qui peut varier en moyenne entre 160 et 2400 € hors pose. Comme vous pouvez vous en douter, les caractéristiques de la fenêtre auront le plus d’influence sur son coût. On peut citer entre autres :

  • le type de vitrage: vitrage standard, double vitrage, triple vitrage, vitrage renforcé à retardateur d’effraction ;
  • le type d’ouverture: fenêtre 1 vantail, fenêtre 1 vantail oscillo-battant, fenêtre 2 vantaux, fenêtre à soufflet, fenêtre à châssis fixe ;
  • le matériau: il y a le PVC, le bois, l’aluminium, etc.

Le budget de rénovation de fenêtre dépend aussi du nombre de fenêtres à remplacer et des dimensions de la fenêtre. À voir tous ces éléments, on peut dire que le budget de rénovation de fenêtre peut être particulièrement élevé.

Pour info, la pose de nouvelles fenêtres peut entrer dans une démarche globale de travaux de rénovation énergétique. Si tel est le cas, on vous recommande de vous tourner vers un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour jouir d’aides financières comme l’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).  

Choisissez les bonnes fenêtres

Comme on vous l’a déjà dit plus haut, les fenêtres peuvent être réalisées en bois, en PVC ou aluminium. Du point de vue général, leurs performances sont les mêmes. La fenêtre en PVC est le modèle le plus plébiscité en raison de son tarif accessible. Elle est facile à intégrer à l’ancienne structure, jouit d’une facilité d’entretien et bénéficie de bonnes performances d’isolation.

Vous pouvez également opter pour la fenêtre en bois. Cette dernière de décline en plusieurs finitions, mais requiert un entretien particulier. On trouve également sur le marché la fenêtre en aluminium qui ajoute une touche de modernité et d’esthétique à votre habitation. Elle isole bien contre le froid et le bruit. Ce modèle est très résistant et demande peu d’entretien.

Aussi, en fonction de l’objectif recherché (isolation phonique et/ou ou thermique), veillez à la nature et la qualité du vitrage.
Pour trouver une bonne fenêtre, prêtez surtout attention à sa certification. Il s’agit d’un indicateur très fiable. Par exemple :

  • La certification NF: elle constitue un gage pour les performances d’étanchéité à l’air, à l’eau et la résistance au vent de votre fenêtre ;
  • La certification ACOTHERM: elle garantit les performances techniques et acoustiques ;
  • La certification A2P: elle atteste de l’efficacité contre les tentatives d’intrusion.

nn

Procédez à l’installation de vos nouvelles fenêtres

La pose de fenêtres, neuves ou à rénover, est une opération assez délicate qui exige certaines compétences. Raison pour laquelle il est préférable de faire appel à un professionnel pour assurer une bonne isolation et une bonne étanchéité, éviter les infiltrations d’eau et réaliser des économies d’énergie.

Cependant, si vous êtes un bricoleur expérimenté et désirez vous en occuper vous-même, vous devriez vous équiper d’outils spéciaux et respecter les instructions du fabricant pour garantir une bonne installation.