La mobilité sans restriction apparait comme une clé à la porte du bonheur quotidien. Le monte-escalier vous rend autonome dans vos déplacements à la maison malgré votre incapacité à franchir les marches. Vous bravez votre mobilité réduite ou votre handicap lié à un accident ou à la vieillesse. Pour mieux profiter de cet outil, vous devez prendre en compte certains critères avant son installation.

Adaptation totale

Un monte-escalier s’adapte à tout type d’escalier sauf si la largeur de ce dernier n’atteint pas au moins les 63 cm requis. C’est un fauteuil élévateur qui vous permet de monter les escaliers sans mettre en danger votre santé. Que votre escalier se trouve en intérieur ou extérieur, chez vous ou en lieu public, cet outil peut s’installer. Il s’adapte à la forme de votre escalier droit ou tournant. Grâce à leurs technologies innovantes, les monte-escaliers peuvent se fondre dans la décoration de votre environnement. Vous découvrirez sur le site https://handicare-monte-escaliers.fr/ de différents modèles qui vous faciliteront la mobilité.

La recherche du confort

Avant de choisir votre monte-escalier, vous devez analyser au préalable la configuration de votre escalier. Après cela, vous devez penser au confort que doit vous procurer cet outil. Le siège de votre monte-escalier participe activement à votre bien-être durant l’utilisation. Vous devez privilégier un fauteuil monte escalier qui respecte votre taille, votre poids et votre morphologie. C’est un facteur important pour profiter de votre élévateur. Les caractéristiques d’un bon siège se résument comme suit : ergonomique, souple et fluide. Il doit pouvoir se déplacer facilement et sans balancement. Il se compose d’un bouton et d’une manette pour commander votre montée.

Les types d’installations

Les meilleurs monte-escaliers sur le marché sont équipés d’un détecteur d’obstacles et d’une ceinture de sécurité qui vous assurent un rôle préventif afin d’éviter tout accident ou chute. Pour installer l’appareil, deux méthodes dominent, peu importe si c’est un escalier tournant ou droit :

  • L’installation directe : généralement, c’est la forme la plus utilisée. Les techniciens vous fixent les monte-escaliers sur l’escalier. Un dispositif d’élévation vous permet d’accéder à l’étage sans aucun effort ;
  • L’installation murale : ce type de montage intervient sur la demande du client ou dans les cas où aucune autre solution ne semble possible. Dans cette circonstance, le monte-escalier est fixé au mur. Le résultat reste le même : vous pouvez aller à l’étage supérieur sans effort.

Le respect des normes d’installation

Toute installation d’un monte-escalier doit obéir aux normes en vigueur. La pose de l’appareil se précède par l’étude du fabricant lors de sa visite. En plus de vérifier que tous les travaux requis sur l’escalier notamment la forme du rail sont bien réalisés, il doit s’assurer de contrôler les composants de l’outil à installer. Il doit respecter les mesures de sécurité strictes en effectuant un test des télécommandes et des boutons pour attester de la bonne marche du monte-escalier.

De même, vous devez vous assurer que l’appareil posé bénéficie d’une robustesse et d’une qualité indiscutables. Retenez qu’un bon monte-escalier ne doit pas vous encombrer et son utilisation ainsi que son entretien doivent rester pratiques ou faciles. D’ailleurs, vous gagnez beaucoup à choisir un monte-escalier qui répond à vos préférences et valeurs esthétiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Please enter your name here