L’entrée en vigueur de la loi dite Macron sur l’aide à la mobilité bancaire depuis 2017 a grandement révolutionnée les démarches de changement de banque. Elles sont moins longues, plus simplifiées, moins onéreuses et de facto plus économiques. Désormais, face à la flambée des tarifs bancaires, plusieurs clients décident d’entreprendre une procédure de transition. Pour effectuer efficacement un changement de banque, voici 5 conseils pratiques pour éviter les pièges.

1.      Comparez les offres afin de choisir une nouvelle banque

Bien que les démarches pour changer de banque soient simplifiées, il est convenable de ne pas les précipiter. Commencez déjà par comparer les offres bancaires afin de savoir pour quelle banque opter. Un des pièges les plus fréquents à éviter est le choix d’une banque dont les tarifs sont plus chers.

Pour y arriver, vous devrez définir au préalable vos besoins. S’agira-t-il d’un compte épargne, d’un compte destiné à financer un projet plutôt ou d’un besoin de carte bancaire haut de gamme ?

2.      Tarifs et prix proposés par les banques

Vous devrez ensuite vous renseigner sur les tarifs et prix proposés par les banques de la place. Un checking des différentes offres et avantages des banques cibles permettra de mieux vous décider. L’utilisation d’un comparatif de banque pourra vous être d’une grande aide pour trouver une banque qui propose un compte sans frais de tenue.

Une fois ces renseignements pris, vous pourrez sans risques, entamer la procédure de mobilité bancaire. Pour plus de fiabilité, il reste possible d’ouvrir un compte sur https://mabanque.bnpparibas/fr/devenir-client-bnp-paribas.

3.      Optez pour la signature du mandat de mobilité bancaire

La mobilité bancaire est un mandat qui vous sera proposé lors de l’ouverture du nouveau compte à l’issue du changement de banque. Elle facilite la procédure de transition pour le client. Selon le cas, vous pourrez opter pour la fermeture de votre précédent compte et en demander :

  • le transfert du solde,
  • des virements,
  • et des prélèvements.

Avant tout, vous devrez faire une demande de résiliation de compte via une lettre recommandée. Il s’agit d’une procédure des modalités de clôture à la demande du client. À partir de la date où votre dossier complet est réceptionné par la banque d’arrivée, les deux établissements ont 22 jours ouvrés pour faire les démarches nécessaires à votre transfert de compte.

4.      Pensez à la régularisation des virements et prélèvements automatiques

La demande de résiliation de compte entraîne l’annulation automatique des ordres de virements et autres prélèvements permanents. Vous devrez alors transmettre vos nouvelles coordonnées bancaires aux bénéficiaires des opérations automatisées susmentionnées. Pour y parvenir, vous pourrez choisir de communiquer vous-même votre nouvelle domiciliation bancaire ou recourir à la mobilité bancaire.

5.      Quid des produits bancaires ?

Le changement de banque n’implique pas un transfert de crédit de l’ancien vers le nouveau compte. Vous devrez alors garder l’ancien compte actif et programmer un virement automatique vers celui-ci. Toutefois, il est recommandé d’y résilier tous les services bancaires pour limiter au mieux les frais à supporter.

En ce qui concerne votre livret A, sachez que le taux de rémunération est fixé par l’État qui en interdit une double possession. Il suffira donc de fermer l’ancien et d’opter pour une souscription auprès de la nouvelle banque. Le PEL est quant à lui transférable lors d’un changement de banque pour un coût compris entre 50 et 100 € selon l’établissement bancaire. Vous devrez simplement adresser une demande écrite à votre ancienne banque pour l’effectuer.

S’agissant de votre assurance vie, il est vivement conseillé de conserver votre contrat jusqu’à l’échéance fiscale de ce dernier. Toutefois, il est possible de passer d’un contrat mono-support à un contrat multi-support auprès de l’établissement cible.

  S’agissant de votre assurance vie, il est vivement conseillé de conserver votre contrat jusqu’à l’échéance fiscale de ce dernier. Toutefois, il est possible de passer d’un contrat mono-support à un contrat multi-support auprès de l’établissement cible.”  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Please enter your name here