L’ouverture d’un compte joint est l’option très souvent envisagée par les couples. Ce type de compte courant est assez efficace et simple pour la gestion des dépenses communes. Il constitue de facto un excellent moyen pour dissocier pleinement ces dernières des fonds personnels. Bien qu’il soit pratique, l’ouverture d’un compte joint peut présenter certains risques qu’il convient de ne pas négliger. Focus sur les avantages et les pièges à éviter dans la tenue d’un compte joint.

Définition et fonctionnement d’un compte joint

Un compte joint est un type de compte dont plusieurs individus peuvent être titulaires. Le plus souvent, il s’agit de couples désireux de faire une gestion commune des dépenses et du budget de la famille. Les co-titulaires du compte joint sont dites solidaires. Ces derniers sont mentionnés sur le compte joint et séparés par un « ou ». Ce détail permet à chaque propriétaire de disposer de l’intégralité des fonds.

Ouvrir un compte joint permettra donc à chaque co-titulaire d’effectuer :

  • des dépôts,
  • des retraits,
  • des virements,
  • et des autorisations de paiements en toute quiétude.

Sur un compte joint, l’utilisation d’une carte bancaire est individuelle. Ainsi, les co-titulaires peuvent demander distinctement une carte bancaire selon les besoins.

Compte joint : les avantages

L’ouverture d’un compte joint présente avant tout l’avantage de simplifier la gestion du budget familial. Il permet en effet de regrouper et de régler les dépenses communes liées au ménage. Avec un compte joint, les co-titulaires peuvent mettre en commun leur revenu pour constituer et mieux cumuler leur épargne. En effet, le compte joint ne se limite pas au compte courant. Il peut s’intégrer à un livret d’épargne bancaire, un compte à terme, un compte chèque ou un compte-titre.

L’ouverture d’un compte joint permet d’augmenter la capacité d’endettement du ménage. Lorsqu’il y a souscription d’un prêt immobilier, les frais d’hypothèque, de notaire et d’enregistrement sont divisés par deux. Un compte joint bénéficie de certains avantages tarifaires, en l’occurrence sur l’octroi de la seconde carte à demi-tarif selon la banque. De plus, ce type de compte n’est pas bloqué à la mort d’un conjoint Co titulaire, permettant au survivant de faire facilement face aux dépenses familiales.

Un compte joint ne présente pas que des avantages. Certains risques sont à considérer pour éviter les pièges.

Compte joint : les pièges à éviter

Tenir un compte à deux peut très vite devenir préjudiciable pour les titulaires. En effet, ils devront conjointement assumer tout problème lié au compte (comme un découvert bancaire), même si seul un co-titulaire en est responsable. Particulièrement, il existe un risque de devoir rembourser les dettes contractées par l’un des co-titulaires du compte.

De même, les frais liés à un rejet de virement ou d’un prélèvement seront automatiquement répercutés sur le compte. Aussi, l’émission d’un chèque sans provision par l’une des parties entraînera l’interdiction bancaire des deux titulaires du compte joint. Pour éviter ce piège, il est fortement recommandé de désigner un responsable de compte. Seul ce dernier sera tenu pour responsable des problèmes du compte et sera frappé d’interdit bancaire le cas échéant. En cas de découvert bancaire, il pourra se désolidariser du compte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Please enter your name here